LE 1ER ÉVÉNEMENT DE MISE EN RÉSEAU CAC SE TERMINE APRÈS TROIS JOURS D'ÉCHANGES ET DE FORMATIONS

Pendant trois jours, les participants aux assises ont participé à des séances de formation et des séminaires sur des thèmes liés aux quatre axes prioritaires de l’appel à propositions, à des visites d’étude et à une session sur les politiques culturelles pour les industries culturelles et créatives dans la région.

Le Programme ACP-UE CULTURE - Créer en Afrique centrale a lancé, le mardi 26 octobre, son 1er Événement de réseautage sur le thème "Développement et promotion des industries culturelles et créatives"  en présence de S.E. M. Giacomo Durazzo, Ambassadeur de l'Union européenne en République du Congo et du Ministre de la Culture et des Arts, S.E. M. Dieudonné Moyongo et  sous le haut patronage du Premier Ministre et Chef du Gouvernement, S.E. M. Anatole Collinet Makosso.

Prenant la parole, l’Ambassadeur Chef de la Délégation de l’Union européenne (UE) en République du Congo, Giacomo Durazzo, s’est réjoui de ces trois journées d’échanges, de dialogues et de formation, pour lesquels, l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et l’UE, sont fortement engagées par le biais du Programme ACP-UE Culture. Le Ministre de la Culture et des Arts a exprimé sa sincère gratitude aux organisateurs de l’événement, a fait savoir que “les résultats s'imposent à nous si nous devons gagner la bataille”.

Le consortium a également pu présenter le projet "Créer en Afrique centrale" et plaider pour l'inclusion de la culture dans les stratégies de développement lors des audiences prévues avec l’Honorable M. Pierre Ngolo, Président du Sénat, S.E. M. Isidore Mvouba, Président de l'Assemblée Nationale, et M. Dieudonné Bantsimba, Maire de la Ville de Brazzaville.

Une cinquantaine de participants, bénéficiaires des projets financés dans le cadre du premier appel à propositions du projet CAC, des experts nationaux et internationaux et des acteurs locaux du secteur culturel public et privé, ont participé aux différentes sessions de travail qui ont abordé des sujets tels que les nouveaux mécanismes de financement des ICC, le développement d'indicateurs statistiques culturels et l'égalité des sexes dans les secteurs culturels et créatifs, entre autres. Trois visites ont également été effectuées auprès d'organisations locales : Les Dépêches de Brazzaville, la Corporation Denidé-Edith et l'Union de Femmes Peintres, permettant aux participants de connaître une partie de la réalité culturelle du pays. 

Le Programme ACP-UE Culture - Créer en Afrique centrale est cofinancé par le Programme ACP-UE Culture, une initiative conjointe de l'Union européenne (UE) et de l'Organisation des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OACPS) qui vise à favoriser le potentiel du secteur culturel et créatif et à contribuer au développement socio-économique des pays ACP.

Le projet est mis en œuvre par Interarts, Culture et Développement, la Communauté Économique des États d'Afrique Centrale (CEEAC) et l'Institut national des Arts (INA) de Kinshasa. Le Centre régional pour les Arts Vivants en Afrique (CERAV/Afrique), Arterial Network et Cités et Gouvernements Locaux Unis d'Afrique (CGLU Afrique) sont les partenaires associés du projet.

Share this Post
  • projet 3
  • oacp
  • acp-eu
  • European Comission
  • projet 3
  • Interarts
  • CetD
  • CEEAC
  • INA